L’envie et la jalousie - Stéphane Mercier
Ce contenu est réservé à nos adhérents. Veuillez vous connecter ou choisir l’un de nos abonnements.

L’envie et la jalousie : Échec et mat !

L’envie et sa compagne, la jalousie, sont des travers qui nous rendent particulièrement malheureux. C’est pourquoi l’envieux suscite éventuellement la compassion : il est l’artisan de son propre malheur ; et le psychologue autant que le philosophe ou le théologien n’ont nulle peine à convaincre que l’envie est une des principales sources de nos échecs dans la vie.

Ce sont les moralistes français de l’âge classique qui ont distingué nettement entre envie et jalousie : l’envieux est malheureux des avantages d’autrui que lui-même ne possède point, et le jaloux se désole de n’être pas le seul à jouir des avantages que d’autres possèdent avec lui. Les deux attitudes ne s’excluent pas, et révèlent, outre un manque de confiance dans la Providence divine, un déséquilibre dans notre relation à autrui.