L’étude, la mémoire et la réminiscence - Stéphane Mercier

Ce contenu est réservé à nos adhérents. Veuillez vous connecter ou choisir l’un de nos abonnements.

L’étude, la mémoire et la réminiscence

Ce n’est pas tout d’être un polymathe génial, un intellectuel complet ou un saint et un érudit : la mémoire s’exerce et s’entretient. Et ce n’est pas une moindre dimension de l’étude que d’apprendre – comme on dit aujourd’hui – à apprendre… sans « oublier » ensuite bien-sûr de retenir ce que l’on a appris.

L’exercice de la mémoire associé à l’étude implique plusieurs règles : comprendre pour mieux se remémorer ensuite, s’assurer des informations douteuses, opérer un tri dans les connaissances et « remplir autant que possible l’humble bibliothèque de l’esprit ».

Les Anciens et les médiévaux ont fait preuve d’une mémoire prodigieuse : mais comment Aristote, Cicéron ou saint Thomas procédaient-ils ?

Cette conférence s’intéressera, à partir de saint Thomas et de ses sources classiques, aux élaborations formant ces « palais de la mémoire » que tout un chacun peut apprendre à édifier.